Shiba, la rage tranquille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Shiba, la rage tranquille

Message par Shiba le Mar 25 Aoû - 3:42

Hello p'tits kiwis, c'est Shiba qui vous écrit.
Être administrateur et ne pas se présenter, c'est pas cool. Se présenter en deux ou trois lignes, ça l'est encore moins. Alors moi je vous fais un petit pavé ; pavé qui sera très intime et assez long, sans compter des tonnes de larmes tant l'émotion sera au rendez-vous. On vous aura prévenus !

Profil Internet


Mon p'tit pseudo à moi c'est Shiba, mais avant ça j'ai utilisé Depâto, Tomoko Ishikawa, Koori, Drachma, Aerugo et bien d'autres. J'ai toujours trouvé les pseudo des autres meilleurs, plus personnels... et comme je suis assez envieux de la satisfaction des autres, j'ai changé le miens de nombreuses fois. Là, je tiens bien le coup actuellement. Pour combien de temps en revanche, nul ne le sait.

Le net a changé ma vie, littéralement. J'ai découvert les jeux en ligne, des personnes bien différentes de celles que je côtoie tous les jours, des connaissances et - ironiquement - le respect. Je dis « ironiquement », parce que le net c'est vraiment le repaire des bâtards sans couilles. Même si mes parents m'ont apporté une certaine ouverture d'esprit, j'avais très peu d'empathie pour mon prochain.

J'ai pas mal navigué sur des forums et des jeux en ligne comme je le disais précédemment. D'abord français évidemment, puis anglais et parfois japonais ou italiens avec le temps. N'importe où je pouvais comprendre deux trois mots quoi. Au niveau des forums, mes souvenirs les plus mémorables resteront ceux de Pokémon Khoto (un MMORPG... Pokémon !) où j'ai pu rencontrer quelques uns de cette communauté. Quant aux jeux en ligne, Dofus a été mon premier. Il m'a permis de rencontrer mon meilleur ami à ce jour (près de neuf ans, même si on connaissait l'existence de l'autre depuis bien plus longtemps), un gars que je considère comme un frère. Comme dans les films, ouais ! Plus récemment, c'est League of Legends qui me file le cancer de la vie sociale (et le cancer tout court).

J'ai Steam, et avec ça pas mal d'achats compulsifs alors que je joue bien moins qu'à l'époque... c'est fou ça. Je pouvais torcher Pokémon et Sonic pendant des heures et des heures mais aujourd'hui je galère à atteindre la barre symbolique des cents. Sur deux cents titres, j'ai fini à 100% une quinzaine... ah, ah.

J'ai tenté de nombreuses fois de réunir des gens autour d'un projet tel que Checkpoint ou des forums roleplay. En vain. Aujourd'hui, même si le forum n'est pas dans un état stable et vivace, c'est mieux que toutes mes tentatives. Je suis administrateur mais je suis discret. Trop peut-être, il est vrai. Disons que je n'ai plus trop le temps, ni la même motivation que jadis. Toutefois j'avoue être curieux de voir le futur de cette communauté. Voir comment la vie de cette micro société se déroulera. Quelque chose que je n'ai plus vu depuis le fameux périple Khoto. Sachez juste que si je ne suis pas très visible sur le forum, je n'en reste pas moins disponible et très ouvert pour discuter avec vous et répondre à vos questions.

Profil de la Vie


Je ne vais pas vous mentir, au-delà de mes passions et de mon profil, je vais discuter de mes sentiments, de ma vision des choses. Oui, ça risque d'être chiant (sauf si vous êtes pervers et aimez tout connaître de la vie des gens... ce qui est finalement humain). Du coup, si vous n'êtes pas prêt à découvrir le Pot de fleur qui est en moi, il vaut mieux se quitter là-dessus. Allez mes p'tits kiwis, c'est parti.

Pour commencer, je suis un petit gars d'un mètre soixante-neuf et de cinquante-six kilos répondant au nom de Jason. Prononcé à l'américaine s'il vous plait ! je fais la petite blague, parce que certains trouvent ça très pertinent et original de le souligner avec une imitation foireuse de l'accent ricain ; comme « François le Français » pour tous les François, RPZ. J'ai actuellement vingt-et-un an mais ça risque de changer, il parait. Ah ! je suis Taureau au niveau du signe astrologique, si ça peut servir. J'habite dans le Sud, près de Marseille. Une ville connue pour être apparue dans « Bienvenue chez les Ch'tis » et pour abriter une base aérienne militaire célèbre.

Mon enfance était très chouette : mes parents sont géniaux, ma sœur et moi-même nous battions jusqu'à la mort et j'étais insouciant dans ce monde de brutes. Je jouais avec des escargots comme tous les enfants (bisous à toi Laure), je faisais du vélo (mais que dans le jardin, j'avais pas le droit sur la route du quatier...) et j'allais à l'école à contre cœur. Sans être forcément excellent, j'étais en forme au niveau des bulletins scolaires. Je découvrais Pokémon grâce aux copains sans même avoir un jeu à moi (ni même de console !), puis les jeux de plateaux alors que j'en ignorais totalement l'existence. Bref, la belle vie quoi.

Puis est venue cette putain d'adolescence. Celle qui a transformé le gentil et muet Jason en lâche salaud. Le genre de mec au collège qui se la jouait racaille et emmerdait ceux qui ne disaient rien ou qui étaient différents. Le mec aux cheveux longs, celle qui avait d'excellentes notes, le lunetteux blanc comme mes fesses ou encore la rouquine un peu enrobée ; tout ce qui ne rentrait pas dans les codes de la popularité collégienne ou tapait avec brio dans le collimateur des petits rebelles avait droit aux pires moqueries et agressions physiques (sans aller au racket tout de même, je précise). Non, vraiment, j'étais un gros Pot de fleur. Tout ça pour être populaire auprès d'autres connards qui vous chiaient dans le dos à la moindre occasion. Tout ça pour plaire à l’écervelée qui se maquillait et s'habillait comme une catin fashionista. Je dis catin parce que c'était des enfoirées, sinon je m'en fou des jeans qui moulait leur cul. Bien au contraire.

Heureusement, tout ça s'est vite arrêté quand j'ai eu à faire face à des gens qui n'avaient pas peur, qui étaient supérieurement intelligents à moi. Ma jalousie (et donc mon gros problème d'antan) est devenue de la colère. Une colère due à mes nombreux échecs, à mon refus de moi-même. Je n'étais pas populaire (même si les gens me considérais toujours comme le gars sympathique à qu'on hésite pas à demander service tellement il est cool) et je n'osais pas parler aux filles que je trouvais charmantes. Dieu sait qu'à cet âge ces futilités étaient importantes. Cette colère s'est vite matérialisée avec mes poings. Je me suis beaucoup battu à cette époque. Je vais pas vous mentir, je me suis souvent fait défoncé. En même temps, quel con j'étais ; je répliquais comme un porc qui crachait des jurons à tout va à des gars qui faisaient deux têtes de plus que moi et me soulevaient avec deux doigts. Ridicule.

Puis le lycée est arrivé. Je me suis retrouvé seul, sans mon frère de cœur, sans tous ces gens qui m’aimaient bien. Deux raisons : ils étaient ailleurs ou je les avais ignoré. Ouais, vous avez bien lu. Les gars qui tentaient de devenir mes amis, je les ai toujours repoussé. Je ne suis jamais venu à leurs fêtes, je les ai supprimé de mes réseaux sociaux sur des coups de tête, etc... Résultat : je me suis retrouvé seul, sans potes, alors que je voulais devenir populaire et que j'aurai pu l'être en quelque sorte. Un bon petit couteau dans le pied des familles. Heureusement, j'y ai rencontré un tas de filles qui m'ont ramené à la raison. Des potes comme jamais je n'en avais eu. Elle m'ont ouvert les yeux, appris le respect et m'ont poussé à m'ouvrir aux différences. Comme Internet, mais en vrai ! Il y avait cette fille que j'aimais en plus. J'ai mis trois ans à lui avouer ce que j'avais sur le cœur. C'était la dernière année de lycée.

On ne s'est plus jamais revu depuis. Elle m'a fait croire qu'elle était lesbienne, sauf que je suis pas con. Toutes les filles de mon lycée étaient lesbiennes, drôle de coïncidence qui était une mode. Une mode What The Fuck, je vous l'accorde. J'ai rien dit évidemment, mais qu'est-ce que je lui en voulais de ne tout simplement pas me dire la vérité. De ne pas me dire que je ne lui plaisait pas, qu'elle me considérais juste comme un très bon ami. C'était une conne en fait, elle a fui notre groupe sans raison lorsqu'elle a déménagé pour ses études. Toutefois, cette première expérience aura été la dernière. J'ai été amer et je le suis encore aujourd'hui. Même si des filles me plaisent au regard, elles ne m'intéressent pas. Je n'ai jamais eu de copine (la honte pour certains) et je n'en ai plus envie. Pire encore, quand mon frère me parle de ses histoires amoureuses, je ne n'ose pas lui avouer à quel point tout ça me laisse de marbre. Je m'en tamponne tellement que je passe presque pour un Pot de fleur lorsque leur couple a un coup dur. Sérieusement, ne me croyez pas si c'est le cas mais... l'amour je m'en branle à mort. Je vie super bien sans, je suis libre et bordel que c'est bon.

J'ai un peu dérivé, du coup je reviens à mes moutons et j'en arrive à ce que je suis aujourd'hui : sans ami, aucune envie d'amour ni même de sexe (au pire Saint Porn existe), blasé de ce monde sans respect et violent envers ce qu'il ne comprend pas. On ne peut pas refaire le monde, mais en attendant je fulmine dans mon coin. Non, en fait je suis blasé, épuisé. J'en ai marre de voir des gens s'imaginer une vie, un amour idyllique ou encore des amitiés. Certains sont dans le vrai, mais d'autres non. Je passe le plus clair de mon temps dans ma chambre, pourtant j'ai un groupe d'amis sur qui conter. Je déteste la plupart de ma famille comme je déteste la plupart des cons dans la rue. Je critique alors que je suis un Pot de fleur et attardé fini, mais au final ça fait du bien.

PASSIONS ET PERSONNALITÉ


Je vais essayer de faire court cette fois-ci. J'ai beaucoup de défauts : je suis très flemmard, je me lasse vite des projets que j'entreprends, je ne regarde que dans le futur proche, je suis pas matinal du tout, je suis le rigolo lourdingue en soirée, je suis très chiant lorsque je défends mon point de vue, je suis timide à mort lorsque je suis entouré de gens que je ne connais pas très bien (même à l'oral uniquement), je suis extrêmement pessimiste, je suis désespérant tellement j'ai aucune ambition, je rage comme un porc hallal, je suis la catin qui critique dans ton dos, je suis rancunier comme la mort, je n'ose pas avouer des choses qui fâchent, je suis lâche, je suis un salaud avec les troll haineux, etc... il y en a des tas, je déconne pas. Mes qualités sont plus rares mais elles existent : je suis extrêmement empathique (trop ?), je suis un peu trop bon trop con avec les gens que j'aime, je ne ferai jamais une crasse à un ami (c'est pas une qualité, mais des connards ça existe aussi donc je précise), je suis aware, je suis la justice quand des gars se font méchamment emmerder et... c'est tout je crois.

J'adore le jeu vidéo, vraiment. J'y dédie ma vie : je joue, je me documente sur tout ce qui gravite autour, j'admire l’essor des scènes e-sportives, je réfléchis toujours à leur conception et leurs buts. Bientôt je me lancerai dans une école spécialisée, rejoindrai un studio et - je l'espère - créerai le miens. Un petit truc indépendant, où je partagerai ma vision sur ce média à travers mes titres. J'adore imaginer des prototypes ou conceptualiser des jeux de sociétés, en attendant. J'ai même une chaîne YouTube tellement j'arrive plus à jouer sans partager ma passion. Cette chaîne pue la merde et est basique as fuck, mais c'est un réel besoin. Bas les couilles si on me trash sur le net, j'adore faire ça. J'aimerais même être un progamer, mais je pue tellement dans ce domaine aussi !

L'écriture c'est un truc que j'adore également. Je sais pas écrire, mes textes sont lourds et fades, mais j'aime bien rédiger des pages et des pages pour tout supprimer derrière. J'ai prévu de composer un roman, si le talent frappe à ma porte un jour.

J'ai fait du football et beaucoup de musculation au collège-lycée. Sans être Hulk j'étais assez costaud. En résulte aujourd'hui une flemme de pratiquer la levée de fonte pour ne pas perdre mon beau corps d'Apollon - qui a quand même sacrément morflé, en vrai. Je suis trop chiant comme mec, je me supporte pas.

La musique c'est ma deuxième plus grosse passion. J'écoute presque rien tellement je suis compliqué, mais je ne peux pas m'en passer. J'adorerai jouer dans un groupe, participer à la création d'un album et faire de la scène. Malheureusement je suis nase à la pratique d'un instrument, de la composition ou encore du mixage et de l'enregistrement.

On attaque un sujet bien plus sensible, qui clôturera certainement cette présentation de l'espace. Je vais énoncer des faits qui risquent de heurter les gens qui ne sortent pas ou ne se renseignent pas sur la vie. Je troll un peu, mais c'est la vérité. Au fond, cette présentation c'est un besoin. Pour moi, mais aussi pour certains qui ne me connaissaient, au final, pas vraiment. Bref, j'adore le Japon, sa culture traditionnelle et moderne. Rien de bien grave hein. J'aime bien les manga, beaucoup moins les anime dans leur globalité. J'adore la scène métal, électro (même si c'est pas mon genre), beaucoup moins la J-Pop et le J-Rock. J'aime leur respect, beaucoup moins toutes les autres facettes de leur vie en société. Je n'idéalise pas le Japon, mais je rêve d'y aller. Il y a ce côté libéré dans une société pourtant bien trop formatée que j'apprécie. Bah alors, mon Shiba... c'est quoi qu'est grave ? qu'est-ce qui va nous étonner / choquer / faire pisser de rire dessus ?

Je ne sais pas si c'est une passion, c'est assez complexe. Même moi je ne sais pas au fond. En fait j'ai toujours adoré le mouvement Visual-Kei. Musicalement parlant d'abord, puis vestimentairement. Pour les non-initiés, on pourrait rapprocher ça des androgynes malgré des différences. Pendant longtemps j'ai été très fan (aujourd'hui encore, mais un peu moins), et j'ai voulu ressembler à mes idoles, comme une meuf. Aujourd'hui, ça a bien évolué, et je suis convaincu d'une chose : sans vouloir en devenir une car je suis très bien comme je suis, j'aime(rais) bien m'habiller comme elles. Je déteste la culture masculine, alors que j'adore le maquillage, les fringues chics de la gente féminine. J'aime mon corps d'homme, je me sens homme, mais voilà quoi. Je l'ai dit à un ami et sa copine, alors que mes parents ne le savent pas et encore moins mon meilleur pote parce qu'on ne peut pas prévoir leur réaction . C'est craignos, mais ça fait du bien d'en parler (en plus du fait que je sois une larve et ex-Pot de fleur de base). Je sais pas pourquoi j'insiste sur ce passage, je veux pas passer pour une victime ou provoquer un élan de haine et de moqueries. J'ai juste envie que vous sachiez à qui vous avez réellement à faire une fois, pas à un troll ou trois lignes qui puent la merde. En attendant je vous fais des bisous, s'ils vous répugnent pas trop désormais. Un bisou d'un Pot de fleur-flemmard-travelo, ça doit être chaud à accepter.


Fallait juste que j'illustre mon message. Désolé pour cette merde infâme mdr.


Dernière édition par Shiba le Mar 25 Aoû - 4:22, édité 3 fois
avatar
Shiba

Messages : 115
Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 23
Localisation : PACA (13)

http://www.youtube.com/channel/UCr0hI3wADhGwu8y2WScT8ag

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shiba, la rage tranquille

Message par Shiba le Mar 25 Aoû - 4:19

Traduisez « Pot de fleur » en konar en gros.
Sinon : non, y'a aucun troll de ma part et oui ma présentation c'est limite un mémoire de ma personne (en nase, écrit à l'arrache et où je passe mon temps à chouiner).
J'en conviens que se confier ainsi sur un forum est tout aussi ridicule que ceux qui se la jouent bad boy sur internet, mais si je le fais pas ça me démangerait les roubignoles jusqu'à la fin de mon existence.
Kiss.
avatar
Shiba

Messages : 115
Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 23
Localisation : PACA (13)

http://www.youtube.com/channel/UCr0hI3wADhGwu8y2WScT8ag

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shiba, la rage tranquille

Message par Toofeuh le Mar 25 Aoû - 4:57

J'ai tout lu, sans sauter un passage !
Je t'avoue qu'il y a des choses qui m'ont surpris, des choses auxquels je ne m'attendait pas. Mais il est vrai que tu as tout raconté, du début à la fin, et je dois dire que ça m'a impressionné ! (même ouvert les yeux à vrai dire.)

Tu m'as donné envie à mon tour de raconter des choses que je ne dévoile pas, que je garde pour moi.
Je suis content que tu te sois confié à nous (ohmagad on dirait un secte ou je ne sais quel "alcoolique anonyme).

Non en vrai j'arrive un peu mieux à te cerner, un peu mieux à comprendre à vrai dire sur certaines choses. Et je suis même content d'en savoir plus sur toi ! (oui j'adore connaître les gens limite "par coeur")

Pour le "connard", j'ai enlevé la censure, dire que j'avais mis que deux censures à l'arrache. xD
Bref, je suis content d'avoir lu ta présentation, voilà, voilà !

(oui même si j'ai fondé ce forum avec Shiba, je ne le connais à vrai dire que très peu, et c'est un ami (si je puis dire ?) que je ne connais que via internet depuis 4/5 ans, ce forum c'était important pour nous deux, et j'en suis tout de même content. Même si à la base ça partait d'une "pulsion".)

Bisous baveux ! (wuiwui de "Tootoo")
avatar
Toofeuh

Messages : 158
Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 20
Localisation : Puy-de-Dôme (63)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shiba, la rage tranquille

Message par Serum le Mer 26 Aoû - 3:12

Sacré histoire. Beaucoup de gens (comme moi), ont une histoire différente et se détachent, mais j'arriverais jamais à la décrire comme ça. (D'ailleurs, C'est fou à quel point c'est sympa de te lire ! Moi on aurait abandonné à la deuxième page.)

Moi ma vie, en gros, c'est que j'étais un paumé de la vie, de 0 à 22 ans. Bon c'est plus compliqué que ça, mais tout le monde s'en fout, et c'est ça qu'est important !

Façon on va tous faire un calin général et ça va aller mieux.
avatar
Serum

Messages : 85
Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shiba, la rage tranquille

Message par Shiba le Mer 26 Aoû - 3:26

Merci les gars, c'est super cool comme réactions !

Racontez donc, je trouve ça vraiment intéressant de connaître les gens qu'on apprécie. Le pire des cas serait de découvrir que les gens que vous appréciez vous tourne le dos, mais ça fait un bien fou d'en parler un peu.
T'inquiètes pas Serum, je suis un gros paumé depuis 21 ans moi aussi ! et pis moi j'm'en fous pas è.é

Bref, du kiss, du love, parce que vous êtes sacrément nice :3
avatar
Shiba

Messages : 115
Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 23
Localisation : PACA (13)

http://www.youtube.com/channel/UCr0hI3wADhGwu8y2WScT8ag

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shiba, la rage tranquille

Message par Serum le Mer 26 Aoû - 3:36

Moi je déteste personne. Bon d'accord, quelques unes. J'écrirais pas aussi bien alors je ferais sûrement pas mon livre sur ma vie !

En tout cas moi j'aime bien tout le monde au fond ! (Sauf Jujuzz, elle est trop vilaine)
avatar
Serum

Messages : 85
Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shiba, la rage tranquille

Message par Ju & Mathou le Mer 26 Aoû - 18:42

Tu sais manier les mots, et ça me les enlève de la bouche. Heureuse de te rencontrer.

(Ju)
avatar
Ju & Mathou

Messages : 10
Date d'inscription : 12/08/2015
Localisation : Derrière toi.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shiba, la rage tranquille

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum